mercredi 21 septembre 2011

L'Auberge d’Andromède : entretenir la voie durable pavée dès ses débuts

L’Auberge d’Andromède est un gîte café-couette offrant des repas du terroir. Elle est établie dans la municipalité de Courcelles, un peu à l’est du Grand Lac Saint-François. L’entreprise se spécialise en particulier en tourisme équestre international.

Les propriétaires de l’auberge, M. Gilles Leclerc et Mme Gina Hallée, appliquent des pratiques durables depuis le tout début de leur projet. Leur vision du développement durable se traduit notamment par un engagement à s’approvisionner localement, tant au niveau des matériaux de construction que des aliments servis sur place. Ces derniers sont d’ailleurs partiellement issus d’une culture et d’un élevage sur le site utilisant les méthodes de l’agriculture biologique. Le rayonnement de leur coin de pays et la santé économique des commerces environnants sont également des enjeux tenant à cœur aux propriétaires. La clientèle de l’Auberge d’Andromède, issue de partout en province et même de l’extérieur du pays, se voit donc invitée à participer à l’économie locale.

Afin de poursuivre l’intégration de pratiques environnementales à leur entreprise, l’Auberge d’Andromède s’est engagée dans une démarche en développement durable auprès des SADC de l’Estrie au printemps 2011.

Des projets qu’elle souhaite mettre de l’avant, notons une étude de faisabilité sur de nouvelles méthodes de gestion du fumier de cheval et une évaluation des méthodes de compensation des gaz à effet de serre émis par le déplacement de leur clientèle. Les propriétaires prévoient également améliorer la communication de leur engagement en développement durable auprès des visiteurs et autres parties prenantes de l’entreprise.

Pour plus d’informations sur l’Auberge d’Andromède : http://www.aubergeandromede.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire