mercredi 21 mars 2012

Des délices durables au bistro Le Cinquième Élément

Le Cinquième Élément est un bistro situé au cœur de Compton pouvant accueillir une trentaine de personnes. L’entreprise se démarque notamment par une cuisine créative à base d’ingrédients de la région. En plus du service sur place, Le Cinquième Élément fait la vente de divers produits, notamment de sorbets, gelatos, bombes glacées, bouchées et confitures.

L’entreprise s’articule autour de la propriétaire / chef cuisinière Corine Descampe et le maître d’hôtel Denis Descampe. Pour les deux comparses, le développement durable est d’abord un enjeu lié à leurs valeurs. En particulier, ils souhaitent pouvoir offrir à leurs clients des plats composés à partir de produits locaux frais et de qualité. Ils ont donc développé un solide réseau d’approvisionnement régional, profitant et faisant profiter des bénéfices économiques, sociaux et environnementaux liés à cette pratique. Leur certification Table aux Saveurs du Terroir montre bien l’engagement qu’ils ont à ce niveau. Ils encouragent par ailleurs leurs fournisseurs à adopter les meilleures pratiques environnementales.

En plus de leur engagement envers les producteurs régionaux, Le Cinquième Élément intègre depuis son ouverture de bonnes pratiques de gestion des matières résiduelles, notamment en compostant les résidus organiques (et ce avant même la récente arrivée de la collecte municipale). L’implication de l’entreprise dans son milieu, par la participation à des événements profitant à la visibilité locale, est un autre élément issu de sa vision du développement durable.

L’entreprise s’est vue offrir un accompagnement en développement durable en participant en 2011 au Défi Climat. Les SADC de l’Estrie ont donc pu offrir un support additionnel en leur proposant un plan d’action pour les années à venir. Il y est notamment question d’amélioration au niveau de l’efficacité énergétique du bâtiment et des appareils de réfrigération.

Enfin, Le Cinquième Élément s’est montré intéressé par une certification directement en lien avec le développement durable et la restauration si celle-ci devait voir le jour. L’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) travaille présentement à la mise sur pied d’une telle certification.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire