mardi 21 août 2012

Êtes-vous prêts pour la troisième révolution industrielle?

Durant mes dernières vacances, j’ai pris le temps de lire le dernier livre de Jeremy Rifkin qui parle de la troisième révolution industrielle. Ce livre a changé quelque peu ma perception du monde. Comme plusieurs d’entre nous, je suis convaincu que nous nous dirigeons vers une économie sans pétrole en raison de l’épuisement des ressources. Dans ce modèle, je savais que l’âge de la mondialisation était derrière nous et que l’économie locale reprendrait du gallon. Par contre, il me manquait des informations pour bien comprendre comment notre système économique pouvait basculer. Rifkin m’a donné une partie de réponse. 

Selon lui, le passage vers une économie décarbonisée comporte 5 piliers. 1) le passage aux énergies renouvelables; 2) la transformation du parc immobilier de tous les continents en ensembles de microcentrales énergétiques qui collectent sur site des énergies renouvelables; 3) le déploiement de la technologie de l’hydrogène et d’autres techniques de stockage dans chaque immeuble et dans l’ensemble de l’infrastructure pour stocker les énergies intermittentes; 4) l’utilisation de la technologie d’Internet pour transformer le réseau électrique de tous les continents en inter-réseau de partage de l’énergie fonctionnant exactement comme Internet (quand les millions d’immeubles produisent localement, sur site, une petite quantité d’énergie, ils peuvent vendre leurs excédents au réseau et partager de l’électricité avec leurs voisins continentaux); et 5) le changement de moyens de transport par passage aux véhicules électriques branchables ou à pile à combustible, capables d’acheter et de vendre de l’électricité sur un réseau électrique interactif intercontinental intelligent.

En fait, l’auteur propose de passer d’un système hiérarchique où une entreprise vend son électricité ou un autre produit en bloc à sa clientèle à un système coopératif latéral où nous sommes tous producteurs. Il ajoute que la transition s’opérera d’ici 2050.

En Europe, plusieurs entreprises d’électricité seraient à préparer cette transition dans la troisième révolution industrielle. Plusieurs maires et chefs d’État auraient aussi misé sur celle-ci afin de créer de nouveaux emplois. D’ailleurs, l’Europe a déjà pour objectif, d’ici 2020, de diminuer ses émissions de carbone de 20 % sous le niveau de l’année 1990; le plan le plus ambitieux du monde. Le Québec s’est fixé le même objectif. 

Voici un élément de réflexion supplémentaire pour tous. Si vous voulez aller plus loin, je vous invite à lire le livre :

Rifkin, Jeremy, 2011, « La troisième révolution industrielle, comment le pouvoir latéral va transformer l’énergie, l’économie et le monde ». Les liens qui libèrent, 414 p.  

Jean-Pierre Gouin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire