mercredi 5 juin 2013

Un centre commercial qui désire améliorer ses pratiques environnementales


L’entreprise Carrefour Lac Mégantic s’occupe de la gestion immobilière d’un centre commercial. Cette gestion comprend la location et l’entretien des espaces intérieurs et extérieurs de même que la promotion liée au centre commercial. De plus, elle gère une boutique de vêtements pour dames dans ses locaux.

Pour l’entreprise, le développement durable est davantage associé à la protection de l’environnement et à une gestion rigoureuse des matières résiduelles.

Le milieu des centres commerciaux est en pleine transformation. L’offre de services évolue rapidement puisque le centre commercial traditionnel doit de plus en plus reproduire le modèle d'un centre communautaire. Par exemple, à l’intérieur même du Carrefour Lac Mégantic, cela se traduit par l’ouverture d’une salle d’allaitement et l’adoption d’une orientation verte de l’entreprise.

L’entreprise mise sur une vision à long terme pour son développement. Dans cette vision, l’entreprise cherche à recréer l’intérêt à offrir des produits et services localement. D’une part, elle cherche à freiner l’exode des acheteurs vers les autres grands centres urbains et d’autre part, à augmenter l’offre de produits locaux de qualité chez ses locataires.

Avec les SADC de l’Estrie, l’entreprise travaillera à l’amélioration de la gestion de ses matières résiduelles. Elle désire implanter la collecte à trois voies (bacs à compost et récupération) dans toutes les aires publiques du centre commercial en plus des abords extérieurs. L’enjeu est de taille car il est relié à une importante réduction de coûts. De plus, l’acquisition possible d’une presse à carton permettrait de le vendre et de générer des revenus supplémentaires.

Puisque le centre commercial compte plusieurs locataires, un autre point à travailler sera la sensibilisation de ceux-ci. Des rencontres de sensibilisation et des formations seront organisées pour que chacun d'eux participe pleinement au tri des matières. De plus, le propriétaire des lieux jongle avec l’idée d’ajouter des clauses liées à l’atteinte d’objectifs précis en DD dans la signature des baux. C'est une pratique très répandue en Europe et dans les pays anglo-saxons qui aurait avantage à être appliquée ici. 

Enfin, toujours dans une optique de restreindre les coûts, l’entreprise travaillera sur des mesures de réduction de la consommation de l’énergie (notamment par le changement de l’éclairage pour des ampoules DEL) et de l'eau. Elle sensibilisera donc ses locataires à réduire leur consommation et elle installera des aérateurs de robinet partout dans la bâtisse. Encore une fois, des gains financiers intéressants sont à prévoir puisque l’entreprise doit payer pour sa consommation d’eau.   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire